Home

Photos de la semaine

News

Photos de la semaine - 2011

Photos de la semaine - 2010

"news" aux archives

photos gags

Archives photos

Les Progressions Fédérales

Randonnée des Eoliennes

Antoing - Ellezelles - Antoing

Randonnée des Iguanodons

Autour de Tournai

Randonnée des Ascenseurs

VTT et marche des carrieres

Barbecue 2010

Banquet 2011

Les aventuriers du CTA

Voyage du CTA à Berck

Barbecue 2011

banquet 2012

La Zaric

Tour de France de Zaric

banquet 2013


Home > Voyage du CTA

Voyage du CTA

Voyage du C.T.Antoing
à Berk-sur-Mer - Côte d'Opale

du 13 au 15 août 2011
(3 jours extraordinaires... et plus pour certains qui ne pouvaient se résoudre à reprendre la route du retour)

berck

berck

Que du bonheur !

Telle était l'expression souvent entendue de la tête à la queue du peloton.

Voilà un concentré des plus belles vacances entre amis, sur trois journées inoubliables.
Un principe se vérifie toutefois. S’agit-il d’un adage populaire ? D’une réplique d’un film célèbre ? L’expérience vécue le prouve... Dans le nord, on “brait” deux fois : la première quand on arrive, la seconde quand on part de là.
Il y avait de quoi “braire” le samedi 13 août lorsque les Antoigniens se sont pointés au compte-gouttes dans ce fameux rond-point du Cottage. Car les robinets célestes devaient être mal fermés. La pluie n’avait de cesse d’abaisser le moral des participants, au fur et à mesure que la matinée s’achevait.
Les instigateurs de l’aventure, à savoir Roger Hecq, Serge Gramtinne s’affairaient à sortir les bagages, ranger les vélos dans le local approprié et guider leurs amis dans l’établissement d’accueil.
Eric Desmette et Zara les avaient rejoints le vendredi en effectuant la liaison entre Antoing et Berck... à vélo, en guise d’entraînement pour le fameux Paris-Brest-Paris. Eric allait en outre guider toute l’équipe à travers des parcours inédits.
L’installation dans les chambres accorde un premier aperçu bien sympathique des lieux, mais pas question de crécher davantage dans ce petit cocon, ce petit monde s’éparpille fébrilement dans les rues animées par le marché de Berck.
Le Secrétaire l’annonce quand même avec rigueur : “Briefing à treize heures, avant la randonnée”.
Oubliée la pluie ou plutôt chacun s’y accommode. Quoi de mieux qu’un petit “resto” pour prendre quelques forces utiles avant la balade ? Sauf que... les tartes normandes flambées et naviguant sur une marée de Calvados étaient plutôt à proscrire, n’est-ce pas Roger ?
Rassemblement devant le hall du Cottage. Les épouses et accompagnants se préparent à leur tour pour une visite des environs, tandis que les sémillants cyclos s’alignent au départ. Tellement beaux ces cyclos qu’une mitraillade de flashes les atteint pour immortaliser l’instant.
Et c’est parti, direction Le Touquet (ou Paris-plage) non sans avoir au préalable fait un tour d’honneur de la digue et découvrir les merveilles que beaucoup ignoraient alors qu’elles ne sont situées qu’à quelques lieues de chez nous. Complètement dépaysé, le groupe s’est perdu entre Merlimont Plage et Stella Plage. Peu importe, la route est belle, l’ambiance est bonne, que demander de mieux ? Le côté cossu de ce centre de villégiature, très prisé des Parisiens et surtout des Anglais nous laisse pantois. Le parcours se détourne du littoral pour s’éloigner vers l’arrière-pays. Longvilliers, Maresville, Montreuil... Le relief diffère de manière radicale. Des semblants de montagne surgissent au détour des routes sinueuses des patelins. Soudain Christophe prévient ses compagnons : attention, 9 % !!! Cette route qui s’apparente à un petit mur jusqu’au premier virage, s’étire en réalité loin devant sur une pente aussi régulière qu’inclinée. José lance le forcing et s’assure du maillot à pois, dès cette première élévation. Il en escaladera d’autres à un rythme saisissant, sprintant de temps à autre avec l’ami William pour la récolte des points attribués aux grimpeurs. Toujours devant, Zaric mène le groupe avec une régularité proche de l’horlogerie Suisse. Ponctuel sur l’horaire, sur la distance, la cadence, Eric sait plus que quiconque comment mener la troupe. Une bonne septantaine de kilomètres avant de rejoindre les rues de Berck assaillies par une multitude de touristes. Après une course slalom entre les véhicules, nos comparses sont heureux de rallier leur chambrée et surtout une douche réparatrice. “Débriefing dans une demi-heure, salle de gymnastique”, rappelle fermement notre Secrétaire. Quoi ? De la gym après autant d’efforts ? Que nenni... Une petite allocution, un mot de bienvenue et notre Michel avait prévu l’apéro. L’occasion de résumer cette première journée particulièrement réussie et... qui voilà ? Le soleil fait une apparition. Bon, le vélo, la marche, l’apéritif... ça creuse tout ça ! La salle de restaurant accueille en même temps que le C.T.A. un club de football - ce qui n’est pas pour déplaire à certaines gamines qui avaient d’emblée sympathisé avec l’avant-centre ou l’arrière-gauche ou que sais-je...
C’est samedi, la fête bat son plein sur la plage. Le soleil se couche entre deux nuages et la pluie ne va pas tarder à nous arroser copieusement. Il pleut, il mouille, que cela plaise aux grenouilles, c’est la fête. Un DJ anime cet espace, les terrasses sont bondées et nous ne pouvons nous résoudre à aller pioncer.
Pourtant le lendemain et après un petit déjeuner matinal, c’est la “grande” randonnée qui est au programme. Pour les accompagnants, les visites reprennent de plus belle, avec toutefois un rendez-vous à Saint-Valéry-sur-Somme pour le pique-nique.
Un contretemps vient ternir cette matinée, Jacques apprend une triste nouvelle l’obligeant, lui et son épouse à réintégrer la Belgique. Courage, Jacques... nous remettrons ça ultérieurement.
La randonnée débute en douceur, comme un dimanche matin tranquille, le long de la vallée d’Authie. Encore une fois, l’arrière-pays s’étale sur quelques bourrelets vallonnés. L’Abbaye de Valloires mérite un arrêt non dénué d’intérêt tant ce lieu fait montre d’un charme exquis. Une harmonie de fleurs dissimulées au milieu d’une architecture élégante et une quiétude au milieu de laquelle il est inconcevable de ne pas se sentir bien, tout simplement.
Un panorama s’apparente à nos Ardennes; des routes sinueuses se distendent jusqu’à Le Boisle. Ensuite, c’est la majestueuse forêt de Crécy que nous traversons. Comment imaginer que la mer n’est qu’à quelques kilomètres de là ?
Notre flair nous conduit vers un parking où nos moitiés nous attendent impatiemment avec le ravitaillement. Quel plaisir que ce casse-croûte pris en famille, en plein air. De Saint-Valéry, nous apercevons l’étape suivante : “Le Crotoy”, là où Jeanne d’Arc fut retenue prisonnière. Nos cyclos ont par contre des jambes d’évadés, une forme inouïe, le long des pistes cyclables interminables, nous rejoignons une digue entrecoupant deux rives. C’est la marée haute. Là où le passage s’effectue à gué, la colonne de maillots rouges semble s’avancer vers le large. La Baie de Somme est ainsi franchie jusqu’aux marais de Marquenterre. La “Camargue du Nord” avec son parc ornithologique. Le circuit s’allonge, la soif se fait sentir. Subitement, le Président ordonne à sa troupe de faire halte à Quend, la plage située à côté de Fort Mahon. Le soleil se montre généreux et après la Camargue, c’est encore un coin du Midi que nous imaginons sur cette terrasse couverte d’oliviers, de palmiers en face d’une forêt de pins dominant la dune. Le timing faisant pression, il faut enfourcher son vélo et couvrir les vingt kilomètres restants, toujours dans la bonne humeur. Certains n’avaient jusqu’à présent jamais débordé sur le cap des cent kilomètres. Ils auront bouclé 132 kilomètres sans même s’en rendre compte. Tiens, les épouses sont absentes à l’arrivée, bizarre... Un texto transmis dare-dare trahit l’inquiétude et une réponse affiche la revanche des femmes : “nous ne sommes pas prêtes de revenir... tournée des boutiques et des cafés à Fort Mahon”... Et voilà nos bonhommes esseulés errant sur la terrasse, s’attablant pour poursuivre la conversation avant... le “débriefing” bien évidemment. Francis et Michaël avaient généreusement emporté des suppléments - merci les amis, à votre santé !
Chacun se retrouve pour le repas du soir, l’atmosphère est de plus en plus conviviale. La soirée s’achève en bord de mer pour un merveilleux coucher de soleil et... une levée lunaire exceptionnelle. Que c’est beau, voluptueux et puis, comment qualifier un tel spectacle ?
Lundi matin, le coup de blues s’installe déjà. C’est la dernière ! La plupart des cyclos se lancent dans la dernière aventure entre Berck et Montroeuil via Campagne-les-Hesdin.
A treize heures le restaurant se remplit pour un ultime et savoureux repas à la fin duquel les “au-revoir” gonfleront les cœurs de nos convives. La ronde des véhicules commence, les bagages s’entassent, les vélos désertent leur local, les signes de la main indiquent au bout de la rue le mot “fin”.
Croyez-le ou non, je suis persuadé que je n'étais pas le seul à « braire » sur les routes du Pas-de-Calais cette après-midi là.

Donat.

Cliquez sur l'image pour atteindre "Mon Album" -

Un autre clic pour agandir l'image

berck

Le groupe se prépare à une première balade le samedi...

berck

Roland, toute une histoire !!!

berck

carte postale de Berck


Pas d'articles actuellement.

 



Vélo

Membre de la
Fédération belge
du cyclotourisme



Home   |   Photos de la semaine   |   News   |   Photos de la semaine - 2011   |   Photos de la semaine - 2010   |   "news" aux archives   |   photos gags   |   Archives photos   |   Les Progressions Fédérales   |   Randonnée des Eoliennes   |   Antoing - Ellezelles - Antoing   |   Randonnée des Iguanodons   |   Autour de Tournai   |   Randonnée des Ascenseurs   |   VTT et marche des carrieres   |   Barbecue 2010   |   Banquet 2011   |   Les aventuriers du CTA   |   Voyage du CTA à Berck   |   Barbecue 2011   |   banquet 2012   |   La Zaric   |   Tour de France de Zaric   |   banquet 2013