Home

Photos de la semaine

Archives photos

Photos de la semaine - 2011

Photos de la semaine - 2010

"news" aux archives

photos gags

La Despatures

archives photos - saison 2010

Archives

Brevets Progressions 2009

Photos diverses 2009

Picarde Antoing

Picarde Antoing 2

brevet 200 km 4 juillet 2009

News

VTT des Carrieres 2009 1er partie

VTT des carrieres 2009 2e partie

Les Progressions Fédérales

Randonnée des Eoliennes

Antoing - Ellezelles - Antoing

Randonnée des Iguanodons

Autour de Tournai

Randonnée des Ascenseurs

VTT et marche des carrieres

Barbecue 2010

Banquet 2011

Les aventuriers du CTA

Voyage du CTA à Berck

Barbecue 2011

banquet 2012

poisson d'avril 2012

La Zaric

Tour de France de Zaric

banquet 2013


Home > LA DESPATURES

La Despatures - Photo reportage

 

    L A   D E S P A T U R E S    2 0 1 0   

 Bravo et merci à tous les participants, les intervenants et bien sûr les bénévoles : 

825 participants (288 nocturne - 537 dimanche)

Votre plaisir était le nôtre !

 

Encore du grand Polo... et chapeau à toute son équipe !

Toutes les photos (de Christine et Stephane) :

                            

  

                            

 

  

vtt-nocturne

despatures

 

 


        Qui pourrait prétendre qu’au C.T.Antoing, nous ne parvenons pas à associer l’activité sportive avec la détente, l’amusement et plus encore ?  Certainement pas les 825 participants de ce fabuleux week-end “Despatures”...
Vendredi, sur le coup de 19 heures, les membres du club qui s’étaient adjoints à la “folie” organisatrice de notre ami Jean-Paul ont convergé presque simultanément aux vététistes noctambules au fond du parc communal de Bléharies, disposés de part et d’autre à participer à fond dans ce genre d’aventure.
Attention, l’histoire ne se résume pas en un simple arrangement à la va-vite où le participant se pointe, s’inscrit et file dans les labourés, joignant un point de départ à une banale arrivée.  La réalité est bien plus complexe : une réunion préalable afin de déterminer les responsabilités et les rôles de tous; la planification des opérations susceptibles de parfaire le jour “J” idéal et... des nuits blanches à n’en plus finir pour “Polo”.  Un parcours à fignoler, un chapiteau à monter, un stock de boissons à compléter, les ravitos à achalander, les vestiaires et douches mobiles à acheminer, etc.  La bonne organisation telle que le CTA la conçoit n’est pas mince affaire.
L’affluence rapide et massive n’effraie nullement Eric, inventeur d’un stratagème drôlement efficace pour canaliser les inscriptions.  Malgré tout, Eric... essaie de contrôler ta nervosité lorsqu’en toute sympathie, certains s’attardent à ta table pour chouchouter Zara, c’est elle la vedette du moment.  Le renfort de charme de sa fille n’était pas non plus pour déplaire à la gent masculine qui se pressait de ce côté-là.

despat

Eric, sa fille et... Zara la vedette discrète (photo André Tignon)

Un seul point de ravitaillement pour le nocturne et non des moindres.  Jacques, son épouse, David et moi-même attendions nos convives à quelques centaines de mètres du chapiteau où nous pouvions aisément subodorer l’ambiance s’intensifier au fil de la soirée, l’odorat rempli des effluves de ce barbecue géant où pas moins de 250 pilons de poulet et 250 saucisses grilleront en même temps que la moindre partie charnue exposée à ce feu de joie.  Je m’en mords encore les doigts et n’en veux nullement à celles qui auraient voulu goûter à quelque pièce de ma frêle bidoche.

nocturne nocturne

Chaud dans le chapiteau -  Sont-ce des démons de l'enfer ou des bêtes de l'apocalypse qui scrutent goulûment la cuisson des saucisses et poulets ? (Photo El Diablo)

Les rythmes chauds de la sono de Bruno suivaient leur crescendo au fur et à mesure des arrivées.  Christian et son épouse, Roger, garants de la caisse; Carine, Serge, Jean-Pierre, Pascal, Miguel et Michel s’agitaient derrière le comptoir et entre les tables.  L’autre Jean-Pierre, frérot de notre Polo, avait de quoi gaver ceux qui n’auraient pas été suffisamment rassasiés au cours du ravito; des gourmands, quoi !  La fête a battu son plein jusque tard dans la nuit.  Petits bémols : un vététiste a été victime d’une lourde chute et dut être soigné d’urgence; nous lui souhaitons un prompt rétablissement.  La police a malheureusement intercepté des fêtards qui n’eurent même pas la permission de reprendre leur vélo pour regagner leurs pénates.
Une équipe encore plus étoffée était disponible le dimanche pour la “grosse journée”.  Cette journée où quatre ravitaillements devaient satisfaire les plus audacieux, où l’attention devait se focaliser sur près du double des concurrents de l’avant-veille, tous issus des quatre coins du pays. 
Au moment où l’actualité met en exergue les notions de cohabitation, de séparatisme dans notre si petit pays, des centaines de Wallons, Flamands, Bruxellois outrepassent dans un mouvement d’enthousiasme, les lourdes questions politiques au profit d’une convergence unique, au nom d’un loisir, d’une pratique .  Notre sport n’a pas de frontière et parle un seul langage universel : celui de l’amitié.  Oh, il ne s’agit pas d’un prestigieux rassemblement tel que le Gordel ou le Beau Vélo de Ravel.  La Despatures n’a pas la prétention de réunir spontanément des milliers de véhéments pédaleurs.  Son nom fleure bon la verdure de notre zone transfrontalière, sa réputation mêle les chemins campagnards avec les grands espaces forestiers.  L’activité sportive se confond avec l’esprit de camaraderie et les questions linguistiques apparaissent comme de vastes futilités. 

despat

Daniel Guéret, Président du club de Lamain, Olivier Lefebvre et André Tignon trinquent à l'Amitié (photo André Tignon)

C’est ainsi que nous avons tous (trop) trinqué à la santé d’un événement tout à fait exceptionnel, n’en déplaise à la maréchaussée. 
Nos amis du Nord du pays étaient présents en nombre, à la quête d'originalité et d'un certain dépaysement.
De wielertoeristen van Antoing bedanken U voor jullie aanwezigheid. 
Het is voor ons zeer aangenaam om deze bijzondere momenten in jullie aanwezigheid te mogen delen.
La satisfaction générale était bel et bien visible. 

despat
Polo tout sourire accueille ses invités... (photo André Tignon)

Evidemment, plus nous étions de fous, plus nous aurions vécu des instants exquis, baignés de cordialité, de gaies retrouvailles. 
Longtemps notre mémoire restera imprégnée de cette ambiance extravagante qui, bien sûr vous attend lors de nos prochains événements...  affaire à suivre 

 

 

     

 

Souvenir : 11e édition - 2009 

      Que n’aurions-nous pas fait pour enfin garantir le succès de ce traditionnel rendez-vous VTT si cher à notre ami Jean-Paul ?  Le soleil et même la pleine lune ont été invités en VIP durant ce week-end.
Bien sûr, il n’y a pas que ces deux astres qui contribuent à la réussite d’une telle organisation.  Il s’agit pourtant d’une belle revanche par rapport à l’année dernière. 
Fidèle à son tempérament, tournicotant comme une girouette, Polo courait de gauche à droite, s’acharnait à répartir les rôles, à encaisser un maximum sur lui, donnant de sa personne, sacrifiant le moindre temps libre, rudoyant malgré lui son épouse tant il voulait que sa rando soit parfaite (entre nous Christine, je peux te rassurer il m’a confié vouloir te réserver une surprise).   C’est qu’il avait vu grand : une épreuve nocturne le vendredi et l’apothéose du dimanche comprenant notamment un marathon de 100 km VTT.  Théoriquement, il serait aisé d’affirmer que “ce n’est pas la mer à boire...” - “y’a qu’à....”  Oui mais détrompez-vous... La réalisation d’un bel événement cyclo telle que le CTA la conçoit est loin d’être sommaire.
D’ailleurs, conditionnés par le stress permanent des derniers jours,  bousculés par une réelle effervescence, les engueulades ont fusé au sein même du staff organisateur.  Mais la bisbrouille est très vite reléguée au passé lorsque libérés de tous ces tracas, nous nous retrouvons sourire aux lèvres devant un bon verre.
Je n’ose tenter une description plus pointue, dresser un état des lieux au risque d’omettre une multitude de détails pourtant cruciaux.  Et puis, comment citer les bénévoles ?  Tant de membres de notre club ont apporté leur pierre à l’édifice.
Planté au milieu du cadre bucolique du parc communal de Brunehaut, le chapiteau fit office d’infrastructure d’accueil.  Là autour, les vestiaires et douches mobiles ressemblaient aux abords d’un terrain de camping.  Le tout idéalement disposé pour le plus grand confort des participants - même le parking n’a été nullement négligé, permettant des allées et venues sans trop d’encombres.  Un stock de boissons suffisant, judicieusement dissimulé dans un camion frigo, un coin gourmand où fumait le barbecue de Jean-Pierre, le maître queux et enfin, l’élément perturbateur de la quiétude du parc et stimulateur des fêtards : la sono de Bruno. 
Les concepteurs du parcours avaient préalablement vécu mille et une péripéties, parcourant des distances incroyables au milieu des forêts, terrils, chemins campagnards... Des kilomètres et des kilomètres à avaler pour une alternative au parcours habituel, pour quelques centaines de mètres jugés plus intéressants.  Au gré des essais, le tracé presque parfait était bouclé avec une telle ténacité dans l’épreuve.
Le jour “J”, tout (ou presque) est enfin prêt.  Chacun est disposé à jouer son rôle au mieux et peu importe les prérogatives attribuées à l’un et l’autre, c’est à fond que tout le monde se donne, quitte à se disperser et prendre sa part de responsabilité pour un ouvrage de dernière minute estimé nécessaire.
Vendredi 4 septembre : sur le coup de vingt heures, les premiers vététistes noctambules se pointent; une véritable marée humaine s’avance vers la table d’inscription, se précipite vers la sortie et s’élance vers les premières sentes du parcours illuminées par d’énormes bougies.  Quel spectacle inédit, étrange, à la limite du féérique.  Les lucioles ont cru apercevoir des géants; le voisinage, des extraterrestres...
Au crépuscule, la lune s’élève, domine la plaine et éclaire la moindre parcelle, aidant dans leur progression ces mystérieux personnages.  Ma petite famille et moi-même les attendons à l’entrée d’une écurie, disposant sur une table de quoi requinquer toute la troupe.  Terence et Pierre  grillent saucisses et pilons de poulets quand soudain des flashes apparaissent ça et là.  Quelle n’a pas été la stupéfaction de nos hôtes de pouvoir profiter d’un ravitaillement hors du commun, vraiment copieux.  Une “after work” plutôt originale au cours de laquelle le sport, la fête s’allient  pour mieux favoriser une détente bien profitable et poursuivre la nuit jusqu’aux petites heures.
Un peu de répit le lendemain sauf pour les préposés au fléchage qui repartent sur les chapeaux de roue afin que de leur labeur, il n’y ait rien à redire... c’est parfait !
Dimanche 6 septembre : le jour s’est à peine levé que déjà les marathoniens du tout terrain fignolent leur machine, procèdent à une préparation minutieuse avant de filer vers l’inconnu... D’autres, beaucoup d’autres vont suivre, s’inscrivant sur des circuits plus restreints mais tout aussi merveilleux.  Quatre ravitaillements enrichiront les parcours de 75 et 100 km.  Angelo, le petit ami de ma fille m’accompagne pour veiller à la sécurité au sommet du terril et pour effectuer une sacrée pédalée à travers la forêt afin de vérifier la conservation du fléchage.  Pour une première randonnée, il m’avoue avoir été littéralement subjugué... peut-être plus encore par ma fille, accompagnée de sa sœur, qui prestaient en tant qu’hôtesses Aquarius au ravito commun, les mains couvertes de cloques causées par plus de 600 bouteilles de cette boisson qu’elles ont gracieusement distribuées avec un sourire inlassable !


 

 aquarius

 

Et des remerciements, des congratulations, je les adresse à tous encore et toujours.  Merci aux sponsors, indispensables intervenants.   Polo, tu as chapeauté de main de maître cette organisation.  Tu sais... même après nos “coups de gueule”, je l’affirme : j’t’aime bin !!! 

                                                                                                         Donat.

 

ravitos   ravitos

ravitos   ravitos

ravitos   ravitos

ravitos   ravitos

ravitos   ravitos

ravitos   ravitos

ravitos   ravitos

terril   terril

terril terril

terril         terril

terril     terril

terril terril

 terril    terril

 

Pas d'articles actuellement.

 



Vélo

Membre de la
Fédération belge
du cyclotourisme



Home   |   Photos de la semaine   |   Archives photos   |   Photos de la semaine - 2011   |   Photos de la semaine - 2010   |   "news" aux archives   |   photos gags   |   La Despatures   |   archives photos - saison 2010   |   Archives   |   Brevets Progressions 2009   |   Photos diverses 2009   |   Picarde Antoing   |   Picarde Antoing 2   |   brevet 200 km 4 juillet 2009   |   News   |   VTT des Carrieres 2009 1er partie   |   VTT des carrieres 2009 2e partie   |   Les Progressions Fédérales   |   Randonnée des Eoliennes   |   Antoing - Ellezelles - Antoing   |   Randonnée des Iguanodons   |   Autour de Tournai   |   Randonnée des Ascenseurs   |   VTT et marche des carrieres   |   Barbecue 2010   |   Banquet 2011   |   Les aventuriers du CTA   |   Voyage du CTA à Berck   |   Barbecue 2011   |   banquet 2012   |   poisson d'avril 2012   |   La Zaric   |   Tour de France de Zaric   |   banquet 2013